Améliorez votre pension : Procédez au rachat de points !

Form (1)
Un changement dans votre situation familiale, pensez à le signaler à la CIMR !
26 février 2016
Afficher tous

Améliorez votre pension : Procédez au rachat de points !

Pour vous garantir une meilleure retraite, pensez à l’option Rachat de points et profitez de déductions fiscales avantageuses. Vous pouvez racheter des points pour combler des années de non cotisations à la CIMR ou simplement pour augmenter votre nombre de points et améliorer votre pension future.

L’option rachat de points peut être jugée utile dans quatre cas:

  • Placement d’une partie de la rémunération, notamment les primes perçues, dans l’amélioration de la retraite.
  • Reconstitution des services non couverts par le régime CIMR.
  • Validation des services suite à une augmentation du taux de cotisation.
  • Reconstitution du capital retraite suite à un remboursement de cotisation.

Première possibilité : procéder à des versements supplémentaires

Si votre entreprise verse des primes à vos collaborateurs, conseillez-leur de les placer totalement ou partiellement dans la retraite, étant donné que la CIMR accorde la possibilité à ses affiliés d’effectuer à tout moment des versements supplémentaires pour améliorer le nombre de leurs points de retraite. Dans ce cas, le montant de leurs versements est divisé par le coût du point qui est applicable pour déterminer le nombre de points correspondant à leurs versements.

Exemple:
Un salarié est âgé de 35 ans, et souhaite consacrer sa prime annuelle s’élevant à 30 000 DH dans sa retraite CIMR. Compte tenu de la déductibilité fiscale du montant versé, son salaire net pourrait être réduit de seulement 18 600 DH, et lui rapporterait un complément de retraite annuel à 60 ans de l’ordre de 6 485 DH.

Deuxième possibilité : le rachat des points correspondant aux années de non cotisation

Certains de vos collaborateurs ont construit leur carrière en travaillant successivement avec trois, voire quatre entreprises différentes. Des entreprises qui n’offrent pas toutes les mêmes avantages et dont, peut-être, certaines n’adhèrent pas à la CIMR. Sachez qu’il existe donc une option : le «rachat».

Ainsi dans le cas d’un salarié nouvellement affilié ou qui vient de s’affilier à nouveau à la CIMR, il a la possibilité de «racheter» les années où il n’a pas cotisé. Et ainsi reconstituer sa retraite en rachetant les points correspondant aux années de non affiliation.

Cet avantage permet d’améliorer sa pension future, en bénéficiant rétroactivement des bonnes performances de la CIMR.

Selon l’âge, le barème de rachat est différent. La valeur de rachat est déterminée par la formule ci-après:

Montant du rachat = nombre de points à racheter x salaire de référence x coefficient d’âge.

Barème de rachat

Barème de rachat de points

Exemples :

  • Un salarié âgé de 30 ans, n’ayant pas cotisé pendant 3 ans. Pour récupérer les années perdues, à raison de 200 points par an :

Nombre de points à racheter =200 x 3 = 600
Montant du rachat = 600 x appliquer le SR 2015 x 7,048 = 92 187.84 DH.

  • Un salarié âgé de 40 ans, n’ayant pas cotisé pendant 10 ans. Pour récupérer les années perdues, à raison de 100 points par an :

Nombre de points à racheter =100 x 10 = 1000
Montant du rachat = 1000 x appliquer le SR 2015 x 7,788 = 169 778.4 DH.

Troisième possibilité : Votre entreprise décide d’augmenter le taux de cotisation

Faites évoluer votre taux de cotisation en passant à la tranche supérieure, est un moyen de bonifier la pension future de vos collaborateurs, car cette augmentation a une incidence directe sur leur nombre de points.

Mieux, ils ont la possibilité de remettre à niveau les années passées et de faire appliquer, a posteriori, sur leurs cotisations passées, le nouveau taux.

Notre grille comporte 12 taux de cotisation :

Notre grille comporte 12 taux de cotisation

Exemple :

Votre taux de cotisation a été jusqu’à aujourd’hui de 3,75% et vous voulez passer dès le mois prochain à 6%. Mais vous voulez aussi appliquer ce nouveau taux sur toute la période passée de l’ensemble ou de certains de vos collaborateurs. C’est aussi possible.

Ce droit est également acquis en cas de souscription à l’option retraite à 55 ans.

Quatrième possibilité : Reconstitution du capital retraite

Par le passé, certains de vos collaborateurs ont cotisé à la CIMR. Puis ils ont quitté l’entreprise et avaient demandé la liquidation de leurs droits, c’est-à-dire que leurs cotisations leur ont été restituées.

Aujourd’hui, ils souhaitent reconstituer leur capital retraite. Ils en ont la possibilité en procédant au rachat des points correspondants suivant le barème expliqué plus haut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *